AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Crash et Sabotage [Pv. Zel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dentier
avatar


MessageSujet: Crash et Sabotage [Pv. Zel]   Jeu 29 Oct - 20:02

La nuit était bien avancée, et pourtant les lieux étaient emplis d'enthousiasme et de vie. Pendant que les habitués du soleil étaient partis se cacher dans leurs maisons, un coin de la plaine entourant Saccharose City accueillait peu à peu de plus en plus de tentes desquelles dépassaient des composants mécaniques et machines impressionnantes aux moteurs ronronnants. L'événement était de grande ampleur, il s'agissait cette semaine de faire de nombreuses courses aux règles complexes, chaque nuit dans un royaume différent, et le premier élu avait été le Royaume des Confitures. Installés à l'orée de la forêt labyrinthique qui entourait les Jardins d'Alice, les différents participants exhibaient leurs moteurs et faisaient briller les ailerons et autres hélices des engins étranges qu'ils avaient monté de leurs propres mains. Grin faisait une dernière vérification sur sa machine avant le premier coup de sifflet. Son but ce soir : parvenir à garder la même machine toute la nuit pour participer à toutes les courses sans exception, aussi avait-elle attaché sa boîte à outils à son siège. Il lui fallait juste s'assurer que cette fois-ci les ailes n'étaient pas trop fragiles, elle avait elle-même sélectionné le cuir exceptionnellement et avait bien prêté attention au moindre boulon et à la moindre couture...

Tiens tiens, mais qui voilà !

La blondinette releva la tête et par la même occasion ses lunettes de protection, utilisées pendant les dernières soudures, qu'elle cala juste en dessous de ses lunettes d'aviateur pour avoir bien en vue la provenance de la voix grinçante. Là se trouvait un bonbon de la pire espèce, c'était le seul coureur qui venait comme elle de la noblesse de Saccharose ce soir-là, et il faut dire qu'il était là presque tous les soirs.

Si ce n'est pas notre looser favoris !

Grin serra les mâchoires, montrant ses dents avec un "kiii" d'exaspération. L'autre coureur releva le nez avec un sourire hautain : il était vrai que quand on profitait de la fortune de ses parents pour payer des ingénieurs, c'était plus simple de garder sa machine intacte jusqu'à la fin de la course et donc de gagner, mais Grin préférait mettre les mains dans le cambouis et se refuserai à accepter l'aide de ses parents pour sa passion contrairement à ce faux champion.

Inutile de vérifier ta machine : elle tombera en miettes comme toujours. Bye, Looser !
J'aimerai que ta répartie pitoyable t'étouffe, sale gosse !! Kiii !


Si elle n'était pas si pressée par le temps, Grin aurait poursuivi ce gamin mégalomane pour le mordre un grand coup, mais il ne valait pas la peine qu'elle rate le départ de la première course pour lui. Elle lui réservait ses dents pour la fin de la course, ou même en plein milieu de la course pourquoi pas. Une grande silhouette vint se placer au milieu de la foule en écartant les bras, demandant aux spectateurs de reculer. Ça y est, la course allait débuter. Un petit bonhomme grassouillet qui avait décidé de sponsoriser l'événement malgré sa semi-illégalité monta sur une scène improvisée pour débuter un discours. Quelle perte de temps : Grin ne l'écouta pas un instant, se contentant de pousser sa machine jusqu'à la ligne de départ et de sortir son flyer pour relire brièvement les règles de la première course. Le labyrinthe était un lieu idéal pour l'événement. La première course cependant était on ne peut plus simple, il s'agissait juste de faire un grand tour en hauteur des lieux, ou plutôt plusieurs tours, de quoi laisser le temps aux moteurs de chauffer et aux coureurs de s'éveiller. Suivraient des courses plus complexes qui permettraient à tout le monde de reconnaître les capacités de chaque coureur nocturne.

Bien ! Que les coureurs se réunissent tous sur la ligne de départ et préparent leurs moteurs !

Grin bondit dans sa machine, jetant le flyer dans sa boîte à outils. Elle tira sur ses gants pour les ajuster et fit tourner la manette de son bolide : le moteur se mit à rugir, suivant de peu les premiers coureurs qui faisaient déjà ronronner leurs bêtes sauvages. "Blondie Bat" abaissa ses lunettes sur son nez, n'attendant plus que le signal de départ. Un coup d’œil sur le côté lui fit apercevoir l'idiot qui se moquait d'elle plus tôt et qui lui accorda un signe. Elle le détestait, mais bon, il fallait lui accorder que comme tout bon coureur il restait de ceux qui souhaitaient bonne chance à leurs adversaires en toute sincérité. La blondinette lui rendit son signe bien qu'à contre-cœur, puis les cris de la foule furent entièrement dévorés par les rugissement des moteurs. Grin se redressa sur son siège comme si elle courait déjà.

PARTEZ !

Le départ fut endiablé, les machines se percutaient pour tenter de partir en premier. Finalement, certains se détachèrent du bataillon pour s'envoler au dessus des arbres du labyrinthe. Grin parvenait enfin à s'extirper quand elle parvint au dessus de la forêt, elle était bien loin d'être dans les premiers mais ce n'était pas cela qui comptait : les nuages apparaissaient au dessus de sa tête comme si elle pouvait les attraper, éclairés par la lueur de la lune. Un sourire doux se dessina sur son visage. C'était cette sensation qu'elle recherchait. Mais après plusieurs minutes de vol, même si elle persistait dans son bonheur, il fallait avouer qu'elle commençait à fatiguer : le problème des courses simples, c'était qu'elles étaient rendues très longues afin de compenser la simplicité des règles, et si la machine continuait de grogner, Grin quant à elle commençait à ressentir la fatigue de la journée. Elle savait très bien qu'après une petite heure son esprit aura reçu un choc suffisant avec les courses pour qu'elle se relance aussitôt et tienne jusqu'à la fin de la nuit, mais à l'instant elle bataillait pour rester éveillée. Une machine surgit soudain à côté d'elle.

Kiii !

Elle n'était visiblement pas la seule à être à moitié endormie, car l'autre coureur percuta sa machine. Ils firent tous deux chacun de leur côté des tonneaux. L'autre parvint à se redresser, mais Grin tira tant sur le volant de sa machine qu'il se sépara de son socle avec un bruit de dislocation assez angoissant dans l'instant. La blondie fixa un instant le volant dans ses mains, puis son regard se posa sur l'avant de sa machine qui piquait à travers les arbres. Elle se mit à crier de toutes ses forces, tentant de recoller vainement le volant à son support avec l'entêtement qu'on lui connait, consciente que ça ne fonctionnerait pas mais tentant tout de même. Une personne apparu dans son champ de vision, pile dans l'axe de chute de sa machine.

ATTENTION !

Avec un coup d'épaule sur le côté, le volant vaguement raccroché au support, Grin parvint à dévier très légèrement la machine qui vint s'écraser juste à côté de la petite inconnue qui se trouvait au sol, le bolide dérapa longuement à presque s'enfoncer dans le sol, puis finalement s'arrêta près avoir éparpillé plusieurs composants de toutes parts et laissant un nuage de poussière tout autour. Grin releva le couvercle vitré qu'elle avait pris garde d'installer sur sa machine justement pour éviter d'être blessée dans ce genre de crash puis bondit hors du véhicule, s'emparant de sa boîte à outils pour se mettre au travail : hors de question d'abandonner la course.

Toi !, fit-elle en faisant un signe à la survivante derrière elle sans même la regarder. Reste pas planté là comme un arbre, grouille-toi de ramasser les restes et de me les apporter avant la fin de la course, kiii !