AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alrun ou la légende du hérisson du royaume de glace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Macaron à la Myrtille
Macaron à la Réglisse
avatar


MessageSujet: Alrun ou la légende du hérisson du royaume de glace   Jeu 26 Mai - 16:43




QUI SUIS-JE ?



NOM :Alrun (se prononce "Alroun"
AGE : 35 ans, 16 en apparence
SEXE : Lady

POIDS : 50 kilos (vive les ossatures lourdes!)
TAILLE : 1m55 (ou pas...)

TROUBLES/HANDICAPS : Je ne suis pas seule dans mon corps, en fait j'ai une double personnalité, cette dernière se voit dans mon reflet (dans un miroir ou une flaque) ou quand je suis trop faible pour qu'elle reste bien sage en moi. Une particularité des macarons à la Myrtille il parait! Je porte un cache-oeil sur l'oeil droit.

AIME : Me sentir libre, les papillons, les oiseaux, la nature, le sang et les combats, me sentir vivante quoi
AIME PAS : Les Glaces... Etre enfermée

RANG : Le second du boss des gateaux!!! Je sais rien de ma famille biologique donc je vois pas quoi mettre d'autre
TYPE : Une myrtille à la myrtille, l'autre est un macaron à la réglisse



COMPÉTENCES

Lances sanguines:

Mon sang est ma principale arme, il me suffit de geler ce liquide et l'extraire de mon corps pour en faire une arme, fragile contre les os mais efficace contre la chair, pas au point de tuer par contre, sauf si vous n'êtes pas soignés à temps de vos hémorragies. Lorsque je brise une "épine", celle ci est remplacée par une autre. Le souci avec ce pouvoir est qu'il est exténuant, vu que j'utilise mon sang, et qu'il me rapproche de l' "autre"...

Manipulation du sang:

Il n'y a pas que mon sang que je peux controler, je peux aussi prendre le votre mais dans ce cas là, je ne peux pas le geler et vous devez être blessé, bon en fait mort mais ce n'est qu'un détail. Saviez vous que le sang contenait l'équivalent d'un clou en fer? C'est avec cet élément que je combats quand j'utilise votre liquide vitale comme un fouet. Par contre, je ne fais pas autant de dégats avec que mes lances, j'entame à peine la peau, il me faut vraiment m'acharner sur une zone pour toucher un point en profondeur précis, bien sûr, je ne peux soigner mes blessures ni me transférer le sang récolté pour gérer mes hémorragies.

Luciole

Faut qu'on m'explique comment je peux faire ça car moi j'aime je ne comprends pas. En gros, la nuit, des motifs luminescents, des sortes de spirales et autres arabesques en tout genre,  apparaissent si et là sur mon corps, bonjour la discrétion... Généralement ils sont bleus mais il arrive qu'ils changent de couleurs selon la météo et mon humeur.

Myrtille à la réglisse: Luran

Luran, prononcé "Louran", est mon opposée, ma deuxième personnalité, totalement indépendante de moi, je ne connais pas ses origines et je m'en fiche à vrai dire, je l'aime bien même si elle est plus sauvage que moi, plus cruelle. Quand je suis en pleine forme, il me suffit de retirer mon cache-oeil, en dessous ne se trouve pas un oeil mort mais un oeil ambré avec le blanc de l'oeil sombre, Son oeil. A ce moment là, notre symbiose est "parfaite", nos expériences combinées nous donnent plus ou moins un avantage sur l'ennemi. L'autre moyen de la faire manifester est de m'écrouler, de sombrer en plein combat, mais contrairement au premier moyen, Luran est seule dans mon corps et se débrouille seule. Lorsque Luran se manifeste, les motifs que j'ai d'ordinaire la nuit apparaissent mais noir.



Caractère

Espiègle- Casse-cou- Rebelle- Sombre- Compréhensive- Agressive- Aventurière- Courageuse- Mal du groupe

Je suis un hérisson de feu, j'aime me battre, protéger ceux qui me sont cher, braver mille dangers pour simplement profiter de la vie et de la liberté que j'ai pu retrouvé au prix de nombreux sacrifices. J'ai vécu l'enfer, qu'est ce qui pourrait me faire reculer à présent?

Je suis un hérisson de cendres, l'enfer... Ces Glaces, ils peuvent aller crever dans un volcan, non, mieux, de ma main. Leur comportement est atroce et irrespectueux, traiter ceux n'étant pas de leur sang comme de la vermine n'est plus tolérable! Oh on va me dire que ma maitresse n'était qu'un cas isolé mais... Vous y croyez vraiment? Je ne leur pardonnerais jamais ce qu'ils m'ont fait et encore moins les laisser sans tirer ainsi...

Je suis un hérisson au grand coeur, malgré mes défauts et mon sale caractère, j'aime la vie, j'aime mes amis. Je ne remercierais jamais assez le boss pour tout ce qu'il a fait, même si je l'envoie paitre souvent, le pauvre, ahah! Même si mon ancienne maitresse ne me considérait que comme une servante, j'ai appris d'elle ce qu'était l'amour, un amour amer, certes, mais un amour quand même. J'aime rire et je ne laisserais personne me retirer ce droit.




Passé

Dans le pays des Glaces Eternelles, il existe maintes légendes et mystères à présent oubliés ou alors devenus des contes pour enfants. Je vais vous raconter l'une d'elles: celle du hérisson de sang.

Il était une fois, dans les profondeurs du royaume, là où seuls les grands pics de glace sont roi et où l'on peut entendre la mer sans la voir, une mère tenant un poupon, les cris de l'enfant provoquaient la colère des hautes montagnes mais les habitants de cette contrée ne vinrent à son secours uniquement quand la Nature s'effondra sur elle. De son corps, rien ne fut trouvé malgré les recherches harassantes des gardes, aidés par des paysans, seul l'enfant fut découvert, enveloppé dans un lange recouvert d'une sorte de carapace hérissée d'épines. La légende de l'enfant-hérisson fut née.

Donnée à des servantes, la petiote apprit tot à se débrouiller, analphabète, elle servait ceux qu'elle croyait être sa famille sans rien dire. Les années passèrent sans grand changements dans sa vie, à part la cruauté des autres jeunots sur ses frêles épaules. En effet, la gamine était incapable de manipuler la neige et l'eau, encore moins la glace, attirant le mépris des uns et la supériorité des autres. Il était clair qu'elle n'était pas une Glace, pas une des leurs. Cependant, cela ne la dérangea pas pour profiter de sa jeunesse.

Un jour, son destin changea, une aristocrate voulait une nouvelle main d'œuvre, la petite Alrun fut prise sans hésitation. Ce qui suivit ce retournement de décision devient plus théorique, certains pensent que la femme ne lui laissait aucun répit et la maltraitait, d'autres disent qu'une relation peu professionnelle était née, d'autres encore disent que les deux hypothèses sont vraies. Accordons nous sur leurs dires dans ce cas, ce sont eux qui sont plus dans le vrai mais qui osera affirmer qu'une aristocrate a eu le béguin pour une fille de rien? Ce que nous savons, c'est qu'un événement provoqua la rage de la petite et la mort de sa maitresse. Empalée dans sa chambre, les gardes royaux qui semblent, ou font croire, avoir vu le massacre affirment que le corps de certains gardes semblaient vidés de leur sang, d'autres démembrés, la souffrance se lisait dans leurs yeux.

Réclamant justice, les braves traquèrent l'enfant, qui n'en était plus une depuis plusieurs années, jusqu'aux pics de glace. Plus ils montèrent et plus les soldats abandonnaient, perturbés par les cris d'agonie d'une bête invisible qui se répercutaient en écho ci et là, incapables de savoir quel animal pouvait donc hurler ainsi. Un seul parvint au sommet pour finir par découvrir ce qui restait de l'innocente servante, des appendices cristallins sortaient de son dos et de ses membres, du sang coulait en ruisseau sur sa peau, les cris venaient d'elle, des cris de pure colère, et de souffrance aussi, sa maitresse avait pu l'atteindre au ventre avant de céder sous ses coups. "De dos, on aurait dit un hérisson mais quand elle s'est retournée, j'ai cru voir un démon..." selon le soldat, il ne put faire son devoir tant sa haine et son désir de vengeance étaient violents. Avant que la gamine n'agisse, il lui réserva le même sort qu'elle avait fait subir à l'aristocrate, il l'empala sur un geyser de glace avant de la pousser dans le vide. On dit qu'on peut encore entendre son cri de terreur avant de toucher la surface glacée de la mer et que ce soldat a gardé pour trophée de cette bataille l'œil droit de la petiote.

Ceci était la légende du hérisson de sang.

Je peux vous dire que c'est un ramassis de sucreries! Cette "princesse" avait bien mérité de crever et je souhaite tout le malheur du monde sur ce clan de pandas anorexiques au jus de carottes! Et l'autre-la, le soldat, il n'a pas pu récupérer mon œil puisque je l'ai encore... Lorsque j'ai atteint l'eau, j'ai perdu connaissance, après une semaine de sommeil réparateur, je m'étais réveillée sur une ile, une ile de pirate, avec le boss de ce clan qui est à présent devenu ma famille à mes cotés. A priori c'était un de ses guetteurs qui m'avait vu chuter, étant un rebus de la "société" comme tant d'autres, il m'avait proposé de rejoindre sa bande de bras cassés et de vivre enfin une vraie vie de citoyen: libre. La proposition était alléchante mais il me fallut bien plusieurs mois de guérison et de réflexion pour accepter de le rejoindre. Ils m'apprirent à compter, à lire, à écrire, à survivre, en même temps, j'avais mes responsabilités à prendre en main, ce n'était pas grand chose mais le boss devait m'avoir à l'œil car au fil du temps, je grimpais les échelons. jusqu'à devenir son second. On se disputait souvent et il arrivait parfois qu'on en vienne aux mains mais c'était toujours pour rire, pour se détendre. Mais j'ai grandi à présent, et avec l'age, ma haine et mon envie de vengeance ne cessaient de croitre. Bientôt, il sera l'heure de faire couler le sang des impies sur l'autel des sacrifiés...






Quelques infos supplémentaires

Des difficultés ?Nop
Comment as-tu découvert ce site ? Le staff m'a convaincu de venir o/
Autre : A quand la guerre des mondes? 8D

Crédits : code by Pansy
[/color]


Dernière édition par Alrun le Sam 28 Mai - 23:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorbet au Citron Vert
avatar


MessageSujet: Re: Alrun ou la légende du hérisson du royaume de glace   Sam 28 Mai - 23:41

Plop ^^

Donc on a juste une petite remarque à faire sur un de tes pouvoirs : Manipulation du sang
Celui ci est quelque peut trop puissant sur tout en ce qui concerne la manipulation du sang des autre (facilement accessible donc vue ta capacité à créer des armes tranchantes). Nous te demandons donc un sérieux contre coup si tu désire la garder ainsi, quand tu utilise le sang de quelqu'un d'autre.
Si non pour le reste tout est bon.


Elsa from Frozen
Couleur d'écriture : #36baee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://candystory.forumactif.org
Macaron à la Myrtille
Macaron à la Réglisse
avatar


MessageSujet: Re: Alrun ou la légende du hérisson du royaume de glace   Dim 29 Mai - 0:01

Et voilà, j'ai modifié^^ donc je ne peux que le manipuler si vous êtes morts et ce n'est pas aussi dévastateur que les lances (il n'y a pas non plus une tonne de fer dans le sang xD), et je ne peux me soigner avec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorbet au Citron Vert
avatar


MessageSujet: Re: Alrun ou la légende du hérisson du royaume de glace   Dim 29 Mai - 0:23

Tous es bon tu es validé bon jeu ^^


Elsa from Frozen
Couleur d'écriture : #36baee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://candystory.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Alrun ou la légende du hérisson du royaume de glace   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alrun ou la légende du hérisson du royaume de glace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La légende Arthurienne dans le jdr
» HISTOIRE D'AVALON
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» La légende de Martin et Martine par Tournesol
» Bretagne magazine spécial légende arthurienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Candy Story :: Administration ::  :: Validés-